Le Semi-Marathon, le 5 et le 10 km

Le 10 km et le semi-marathon sont ouverts aux handisports et sont

qualificatifs pour les Championnats de France.

Conditions d'inscription

Seules seront prises en compte les inscriptions accompagnées du règlement et :

  • Un certificat médical d'absence de contre indication à la pratique du sport en compétition ou de l'athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition datant de moins de un an à la date de la compétition, ou de sa copie.
  • Sont acceptées les licences sportives en cours de validité à la date de la manifestation, délivrées par une fédération uniquement agréée, sur laquelle doit apparaître, par tous moyens, la non contre indication à la pratique du sport en compétition, de l'athlétisme en compétition ou de la course à pied en compétition.
semi-marathon

Trois courses adultes (5, 10 km et Semi-marathon)

avec le même lot à chaque participant
et une remise de récompenses à partir de 11h45

Départ sur le site de la Manufacture d'Armes

  • 8h50 : 5 km  (de minimes à master)
  • 8h55 : Handisports
  • 9h00 : 10 km (de cadet à master)
  • 9h00 : Semi-Marathon (de junior à master)
semi-marathon

Trois courses enfants

Départ place Henry Roy

  • 11h30 : 950 m CP - CE1
  • 11h40 : 950 m CE2 - CM
  • 11h50 : 2000 m 6e et 5e

Code couleur vert fluo avec photo géante avant le départ sur les marches des tours Vilmouth

Un parcours chargé d'histoire...

Comme les années précédentes, le départ sera donné sur le site de la Manufacture d'Armes, la « Manu », qui rythma la vie des châtelleraudais de 1819 (nous participons aux festivités du bicentenaire) à 1968 et qui compta plus de 7000 ouvriers.

Ces hommes fabriquèrent des armes blanches ou des armes à feu, comme les 500 000 fusils fournis à l'armée russe à la fin du XIXe siècle. 

Ses deux hautes cheminées, devant lesquelles nous vous attendons pour la photo avant le départ, façonnent le paysage visuel des habitants depuis 1889.

La Manu est aussi un haut lieu de mémoire de la Résistance Châtelleraudaise.

Votre parcours rattrape la Vienne, qui sera le fil directeur de votre périple, vous laisse vite entrevoir le pont Henri IV, suit les quais du vieux port, remonte sur la rue d’Antran jusqu’aux ateliers municipaux et rattrape la piste cyclable le long des bords de Vienne.

Un moment unique pour contempler la Vienne majestueuse, face au moulin du Bien Nourri construit en 1833 et qui connut des activités de coutellerie puis de minoterie.

Retour sur les quais, nouveau passage sur l’ancien port de Châteauneuf et vous traversez le pont Henri IV.

C’est Henri II qui en 1556 donna l’ordre de construire un pont en pierre, le vieux pont de bois étant dans un piteux état. Mais ce pont parmi les plus beaux de la Renaissance française ne fut terminé qu’en 1611. Ses dimensions sont remarquables : 114 m de long sur 9 arches et surtout 21 m de large, sans oublier les 2 tours qui faisaient partie du système de défense et qui vous serviront de ligne de départ… Le pont Henri IV fut sauvé 2 fois de la destruction, en 1940 et en 1944, alors profitez-en ! 

Vous vous retrouvez alors sur le quai Napoléon connu pour son bateau lavoir (il a été emporté par une crue en 1923).

Au bout du quai, vous découvrirez l’esplanade de l'école Claudie Haigneré et ses marches immenses (elles nous servent parfois pour un entrainement  fractionné), vous remonterez vite jusqu’à la place Ste Catherine sans oublier d’admirer l'office de Tourisme, anciennement l’hôtel Alaman, construit vers 1520 par Nicolas Alaman, ambassadeur en Italie et proche de François 1er.

Vous reconnaitrez les promenades Blossac, site du départ/arrivée jusqu’en 2013 ; jetez un coup d’œil sur la gauche, vers le Théâtre Blossac, qui est devenu un petit bijou de théâtre à l’italienne (mais vous reviendrez le visiter, n’est-ce pas ?)

Vous redescendez d’un pas vif vers la Vienne, où vous ne pourrez manquer le barrage. Long de 105 m, il fut construit en 1823, mais la centrale hydroélectrique est beaucoup plus récente. Première entrave à la remontée des poissons depuis la mer, le barrage est maintenant équipé d’une passe leur permettant de remonter le cours de la rivière.

Vous vous engagerez ensuite sur l’allée Percevault, site de la célèbre guinguette le Pavillon Bleu, inauguré en 1929, qui connut ses heures de gloire dans les années 50 et ferma en 1970.

Au bout de l’allée verdoyante et ombragée, la Société Nautique de la Vienne vous accueillera, mais vous n’aurez pas le loisir de pratiquer l’aviron, la natation ou le tennis en ce lundi de Pâques.

Sur votre gauche, juste après le nouveau parcours d'activités, la nouvelle entrée de la salle de la Gornière fait face à la Vienne.

Passage sur l’étroit chemin qui mène au pont Lyautey ; vous ne verrez plus l’ancienne laiterie de la Gornière, spécialisée pour la fabrication du beurre.

Le pont Lyautey, porte sud de la ville, bien intégré à l’architecture du nouveau quartier d’Ozon, fut édifié en 1964. Vous le traverserez puis après un petit sous-bois, direction nord rue Charles Plessard et Gravelines, connue pour son lavoir où les laveuses cohabitaient avec les amateurs de baignade.

Et vous franchirez la ligne d’arrivée après avoir contourné l’un des anciens bâtiments de la « Manu », le musée Auto Moto Vélo, que vous pourrez découvrir plus tranquillement une autre fois...

Alors, suivez le guide et… bonne course, ou bonne ballade historique à toutes et tous !

Didier Pineau, pdt de la commission semi marathon

Bulletins à télécharger